COVID-19

Confinement : le point sur les dernières mesures

Suite à l’annonce du Président de la République, un confinement national entre en vigueur à partir de ce jeudi minuit. Prévu à minima jusqu’au 1er décembre, ce confinement sera réévalué d’ici 15 jours. Découvrez ci-dessous les informations à savoir.

✅ Ce qui reste ouvert ?
- Crèches, écoles, collèges et lycées (protocoles sanitaires renforcés)
- Ehpad et maisons de retraite (visites autorisées)
- Accueils des services publics (Mairie, La Poste, Pôle Emploi…)
- Cimetières
- Frontières intérieures à l’espace européen
- Parcs et jardins
- Marchés
- Commerces essentiels (magasins alimentaires, magasins de réparation, bureaux de tabac, hôtels, banques, blanchisseries, agences d'intérim, pompes à essence, pharmacies, boulangeries...)
- Les transports en commun
- La vente à emporter et la livraison de plats à domicile (autorisées)


❌ Ce qui est fermé ou interdit ?
- Universités, établissements d’enseignement supérieur (cours en ligne)
- Rassemblements publics (foires, salons...)
- Etablissements recevant du public non-indispensables
- Bars et restaurants
- Frontières extérieures (sauf exceptions)
- Mariages et réunions privées
- Les cinémas, théâtres, salles de concert, musées…


✅ Ce qu'il est possible de faire ?
- Aller travailler
- Faire ses courses
- Se rendre à un rendez-vous médical
- Porter assistance à un proche
- Prendre l’air dans un rayon d’1 km de son domicile pendant 1h00
- Assister à un enterrement

▶️ Les dispositifs gouvernementaux mis en place
- Télétravail (généralisé)
- Capacité des hôpitaux (10 000 lits de réanimation)
- Ports et aéroports (tests rapides obligatoires pour toutes les arrivées)
- Usines, exploitations agricoles, BTP (poursuite de l’activité)
- Indépendants, commerçants, TPE, PME (plan spécial de soutien en préparation)
- Pertes des entreprises fermées administrativement (prise en charge jusqu’à 10 000 €/mois)
- Chômage partiel (pour les salariés et les employeurs qui ne peuvent pas travailler)