Environnement, Biodiversité

La tortue Lily relâchée dans le cantonnement du Cap Roux

Après avoir été pêché accidentellement en janvier 2020, la tortue caouanne Lily a été soignée avant d’être relâchée sous les yeux ébahis d’enfants.

Piégée accidentellement lors d’une pêche à la palangre, la tortue a été recueillie par le Centre de réhabilitation de la faune sauvage (CRFS) de l’association Marineland pour deux mois de soin intense où elle a subi une intervention chirurgicale pour retirer l’hameçon suivi de radiographies de contrôle ainsi que d’une prise de sang.

Trois jours après son entrée au centre de soin, Lily a régurgité des déchets plastiques et un bout de papier collant sur lequel on pouvait lire les premières lettres de « Stop ».  Un signe qui en dit long sur l’état des eaux marines, la tortue caouanne se nourrissant en partie de manière opportuniste au gré des courants.

Dans le cadre de ses habilitations, l'Observatoire Marin de la CAVEM a réalisé aux côtés du CRFS la coordination technique de l'événement. Le retour à l’eau de l'animal de 11 kilos s’est produit le 5 mars 2020 au sein de l’aire marine protégée du cantonnement de pêche du Cap Roux intégrée au site Natura 2000 du massif de l’Estérel animé par la CAVEM en présence notamment d'enfants de CM2 de l'école Camail de Saint-Raphaël qui participent au projet d’aire marine éducative.

Lilly est la 11e tortue à être soignée au sein du Centre de réhabilitation de la faune sauvage et la 7e à être libérée. Ses quatre congénères devraient prochainement retrouver à leur tour la Méditerranée.