Energie

Transformation des boues : la CAVEM plein gaz

  • © CAVEM - Christine Delville
  • © CAVEM - Christine Delville

 

Ce matin, Christian BESSERER, Vice-Président de la CAVEM délégué au développement durable et à la protection de l’environnement, a visité l’unité de méthanisation destinée à valoriser les boues d'épuration de la station d’épuration du Reyran.

Au cours de cette visite, les représentants de Véolia et d’ERDF ont expliqué le fonctionnement de cet équipement en présence d’une délégation de la Communauté d’Agglomération de Sophia-Antipolis qui souhaite s’inspirer de cette solution technique innovante mise en place par la CAVEM.

Depuis la mise en service de la station d’épuration en 1983, le site s’est déployé et s’est doté d’un digesteur le 19 mars 2019, le premier de la Région et le 4e en France. Il permet la méthanisation des boues : un procédé qui transforme les boues en biogaz.

Le coût de cette installation s’élève à 7,3 millions d’euros dont 45 % de participation de l’Agence de l’Eau (1 935 000 €), de la Région Sud (700 000 €) et de l’Agence de l’environnement et la Maîtrise de l’Énergie (650 000 €).

Cette infrastructure génère un million d’euros de recettes par an avec la facturation du gaz au fournisseur d’énergie. De plus, une économie de 360 000 € est réalisée grâce à la diminution de près de 40 % des boues soit la suppression de 180 rotations de camions de 44 tonnes.

Ce projet s'inscrit dans une démarche de transition énergétique engagée par la CAVEM, notamment avec l’adoption du Plan Climat Air Énergie Territorial qui a pour objectif la mise en place d’actions pour atténuer le changement climatique, développer les énergies renouvelables et maîtriser la consommation d’énergie.