Economie, Environnement, Equipements

Un nouveau dispositif pour la station d'épuration du Reyran

Un nouvel équipement sera bientôt mis en place par la CAVEM sur la station d'épuration du Reyran. Il permettra de réduire son impact carbone, de réaliser des économies et de produire de l'énergie verte.


La présentation publique de ce nouveau dispositif a eu lieu lundi 5 septembre 2016 au Palais des Sports en présence de Roland BERTORA, vice-président de la CAVEM délégué aux finances et au développement économique et Maurice CHABERT, conseiller communautaire de la CAVEM, adjoint au maire de Saint-Raphaël délégué à la protection de l'environnement et au développement durable et porteur du projet.

Du biogaz issu de la "digestion" de nos boues d'épuration

La production de ce gaz vert est effectuée grâce à un dispositif appelé « digesteur » qui permet comme son nom l'indique de "digérer" les boues d'épuration.

Au départ, ces boues sont composées à 65% de méthane et à 35% de CO2. Le CO2 est ensuite séparé du méthane pour obtenir un gaz composé à 98% de méthane.

Durant ce processus, des pompes à chaleur seront utilisées pour ne pas brûler d'énergies fossiles et pour valoriser la totalité du gaz.

Des avantages écologiques et économiques

Le biogaz ainsi produit sera ensuite revendu à GrDF ce qui représente un bon retour sur investissement.

Cette installation améliorera le bilan carbone de la STEP du Reyran, permettra de gagner en productivité tout en faisant des économies d'énergie de l'ordre de 50% par rapport à la consommation actuelle.

À noter que la CAVEM co-finance ce projet avec l'ADEME et qu'elle s'est engagée à pratiquer un suivi de la qualité des rejets.