Traitement des palmiers

Charançons rouges du palmier

Ce coléoptère originaire du sud-est de l'Asie se propage rapidement de palmier en palmier jusqu'à provoquer la mort de ses hôtes. La CAVEM a mis en place un plan d'action, le plan ARECAP, dans le but de traiter un maximum de palmiers et réduire la population de charançons rouges.

 

Depuis 2007, un quart des palmiers "Phoenix canariensis" du territoire ont été infectés par le charançon rouge.

La femelle charançon pond jusqu’à 300 œufs en creusant la base des palmes. Les larves se nourrissent des fibres du stipe (tronc) du palmier, endommageant la partie supérieure de celui-ci jusqu’au bourgeon.

La CAVEM s'engage avec le plan d'action ARECAP

Le plan d’action ARECAP (Action en Réseau pour l’Éradication du Charançon rouge et l’Assainissement des Palmiers) est une action de "vaccination de masse" pour les palmiers du territoire. Cela implique la mise en place d’une stratégie planifiée sur l’ensemble du territoire.

La CAVEM, sous l’impulsion de Nello BROGLIO, Vice-Président délégué au développement durable et à la protection de l'environnement, s’oriente sur la vaccination d’un maximum de palmiers par injection de « Benzoate d’Émamectine », commercialisé sous la dénomination "Revive ®" - Syngenta, dans le but de réduire de façon massive la population des charançons rouges en 3 ans.

Un Groupe de Travail Local, coordonné par le service Environnement de la CAVEM, a été constitué afin de servir de cadre. L'objectif est de contrôler l’évolution de l’insecte en mettant en place un dispositif d’ensemble sur les secteurs publics et privés du territoire.

Inscrivez-vous à l'opération ARECAP et bénéficiez du prix négocié pour le traitement de vos palmiers

Chaque propriétaire de palmiers doit s’inscrire auprès du service Environnement en remplissant le formulaire en ligne :

→  OPÉRATION ARECAP - Formulaire d'inscription


Au-delà des renseignements généraux nécessaires à l’opération (propriétaire, localisation, quantité, espèce…), cette inscription pour l'opération ARECAP engage le propriétaire à :

  • Réaliser le traitement préventif à la même période chaque année,

  • Faciliter l’organisation des applicateurs,

  • S’engager pour une période de 3 ans.

En contrepartie, le propriétaire bénéficiera d’un tarif négocié de 72 € TTC. Ce prix par palmier et par an comprend le déplacement de l’entreprise, la fourniture du produit, l’application et, si nécessaire, la suppression des inflorescences.

La lutte contre le charançon rouge du palmier (CRP) est obligatoire.
Elle est régie par arrêté ministériel du 21 juillet 2010, modifié en 2012, 2013 puis 2014.

Informations annexes au site