Plan d'action pour l'éradication du charançon rouge (ARECAP)

Ce coléoptère originaire du sud-est de l'Asie se propage rapidement de palmier en palmier jusqu'à provoquer la mort de ses hôtes. La CAVEM a mis en place un plan d'action, le plan ARECAP, dans le but de traiter un maximum de palmiers et réduire la population de charançons rouges.

 
  • Traitement d'un palmier contre le charançon rouge.
  • Larve et charançon rouge
  • Réunion de restitution du plan ARECAP, le 17 novembre 2016, salle Félix Martin à Saint-Raphaël.

La femelle charançon pond jusqu’à 300 œufs en creusant la base des palmes. Les larves se nourrissent des fibres du stipe (tronc) du palmier, provoquant des dégâts au cœur de la partie supérieure du palmier et la mort du sujet lorsque le bourgeon terminal est atteint.

Luttons ensemble pour sauver les palmiers de la Côte d'Azur

La CAVEM met en œuvre le plan ARECAP

La CAVEM, sous l’impulsion de Nello BROGLIO, Vice-Président délégué à l'Environnement et à la Forêt et élu référent ARECAP, a souhaité mettre en place le plan d'Action en Réseau pour l’Éradication du Charançon rouge et l’Assainissement des Palmiers (ARECAP) dès le mois de juin 2016.

Ce programme stratégique planifié sur l'ensemble du territoire consiste à traiter un maximum de palmiers par injection de « Benzoate d’Émamectine », commercialisé sous la dénomination "Revive ®" - Syngenta, afin de réduire de façon significative la population des charançons rouges.

Coordonné par le service Environnement de la CAVEM, un Groupe de Travail a été constitué pour suivre l'évolution de l'insecte sur le territoire grâce à un dispositif d’ensemble mis en place sur le domaine public et privé.

La nécessité d'une lutte massive, collective et coordonnée

Le 17 novembre 2016, la réunion de restitution du plan ARECAP a permis de promouvoir la méthodologie de lutte adoptée par la CAVEM auprès des autres communes de la région PACA mais aussi d'Espagne et d'Italie en s'appuyant sur le bilan positif des 6 mois passés :

  • 2 993 palmiers traités, dont 570 sur le domaine public ;
  • Près de 5 000 charançons neutralisés grâce aux 70 pièges à phéromones posés sur les 5 communes.

Des ateliers thématiques se sont ensuite tenus avec la participation de l’équipe ARECAP, le DRAAF PACA, la DGAL, le SRAL PACA, les FREDON du Sud de la France, les représentants espagnols, italiens et tunisiens ainsi que des scientifiques et des associations. Une opportunité pour échanger sur l'harmonisation et l'organisation des stratégies d’action.

La condition sine qua none de la réussite de cette lutte est d’unir nos efforts dans cette démarche dès cet automne 2016 avant d’atteindre le point de non-retour."
Nello BROGLIO, Vice-président de la CAVEM délégué à l'Environnement et à la Forêt, élu référent du plan ARECAP.

Un courrier a été rédigé à l'attention du Ministre de l’Agriculture, Stéphane LE FOLL, pour demander l’organisation urgente d’une réunion technique réunissant tous les acteurs concernés afin de faire le point sur les stratégies disponibles et solutionner les problèmes rencontrés.

Propriétaires de palmiers, inscrivez-vous à l'opération ARECAP

D'une durée de 3 ans, l'adhésion à l'opération ARECAP vous permettra de traiter vos palmiers au tarif négocié de 72 € TTC par palmier et par an.

Ce tarif comprend le déplacement de l’entreprise, la fourniture du produit et l’application permettant le traitement préventif à réaliser chaque année à la même période.

Ce questionnaire est à renseigner uniquement pour une première inscription car il vous engage sur 3 ans. Les propriétaires déjà inscrits les années précédentes seront contactés automatiquement par l'applicateur en temps voulu. Une réinscription est inutile.

La lutte contre le charançon rouge du palmier (CRP) est obligatoire. Elle est régie par arrêté ministériel du 21 juillet 2010, modifié en 2012, 2013 puis 2014.

 

Informations annexes au site