Biologie et cycle de vie de l'insecte

 

 

Parmi la quarantaine d’espèces de moustiques présente sur le littoral méditerranéen, un petit nombre seulement s’attaque à l’Homme, les plus fréquentes appartenant aux genres Aedes et Culex. Le Service LCN contrôle principalement les populations de 5 espèces de moustiques :

  • l’Aedes albopictus (moustique tigre) et le Culex pipiens en milieu urbain ;
  • l’Aedes caspius et l’Aedes detritus en milieu rural ;
  • l’Aedes mariae au niveau de la frange littorale.
  • Aedes albopictu
  • Culex pipiens
  • Aedes caspius
  • Aedes detritus

Les moustiques adultes, mâles et femelles, se nourrissent du nectar des fleurs et participent ainsi à la pollinisation des plantes, tout comme les abeilles ou les papillons. En revanche, seules les femelles piquent l’Homme, ou même, selon les espèces, d’autres animaux, car elles ont besoin de certaines protéines contenues dans le sang, pour porter leurs œufs à maturité.

Le moustique est un insecte qui passe par 4 phases de développement :

1. Quatre ou cinq jours après son "repas sanguin", la femelle moustique va pondre ses œufs (jusqu’à 200 œufs par ponte) soit directement à la surface de l’eau (Culex pipiens), soit sur une terre humide (Aedes caspius) ou une paroi de gîtes (Moustique tigre - Aedes albopictus) soumise à submersion.

2. Au contact de l’eau, les œufs vont éclore pour donner naissance à des larves qui ont un mode de vie exclusivement aquatique et se nourrissent de bactéries et de plancton. L’eau est donc indispensable non seulement à l’éclosion de l’œuf mais également au développement de la larve. La vie du moustique, variable au stade larvaire, est généralement inférieure à 10 jours en période estivale (températures hautes et durée du jour allongée) mais peut s’étaler sur plusieurs mois en hiver.

3. Au terme de cette phase, la larve se transforme en nymphe et vit encore 2 à 3 jours à ce stade, le temps que s’accomplissent en elle de profondes modifications anatomiques.

4. L’émergence est la dernière étape qui permet au moustique de passer du stade aquatique au stade aérien. La nymphe entame sa mutation en s’immobilisant à la surface de l’eau. Une déchirure ouvre sa face dorsale pour laisser le moustique adulte parfaitement formé se dégager lentement pour s’envoler et entamer un nouveau cycle de vie.

Informations annexes au site