Aménagement

Le contournement de la RDN 7 trace sa route

© CAVEM - Christine Delville

Le tracé alternatif figure parmi les grands projets de l’agglomération inscrits dans le Pacte de gouvernance. Cette voirie de près de deux kilomètres a pour but de désenclaver la RDN 7 où circulent 50 000 véhicules par jour. « Cette réalisation est essentielle par rapport au désengorgement de la RDN 7. Des études montrent que le trafic va augmenter de 10 % d’ici 2025 et de 18 % d’ici 2045. Si on ne fait rien, tout sera saturé. Il s’agit de l’un des grands projets de l’agglomération qui représente 19 millions d’euros avec la possibilité d’y créer des pistes cyclables. La RDN 7 est l’entrée sur le territoire de la CAVEM. Le flux passe par cette route avec la départementale qui vient du Muy et l’autoroute. Une saturation du trafic aurait un impact au-delà de cette zone. » explique Charles Marchand, Vice-Président de la CAVEM.

Le début des travaux souhaité en 2024
Lors du dernier conseil communautaire de l’agglomération, la synthèse de l’enquête publique qui s’est tenue en 2020 a été présentée. Une étape qui va permettre d’avancer sur la réalisation de ce nouvel axe routier. « Concernant les échéances à venir, nous allons cette année déposer les dossiers aux services de l’État. En 2022, il y aura une nouvelle enquête publique qui devrait permettre de déterminer un tracé définitif. 2023 concernera notamment l’attribution des marchés pour un lancement des travaux en 2024 pour une durée d’un an, » souligne Charles Marchand.