Biodiversité

Le saviez-vous ? : des espèces végétales exotiques envahissantes menacent les espaces naturels

© Estérel Côte d'Azur Agglomération - Christine Delville

Beaucoup d'espèces végétales sont présentes sont les sites Natura 2000 d’Estérel Côte d’Azur Agglomération. Même si la plupart d'entre elles évoluent dans leur aire de répartition d’origine et naturelle, d'autres, au contraire, ont été importées.

Cet import est parfois volontaire par exemple à des fins commerciales, ornementales, horticoles, paysagères, agricoles et parfois involontaire via les semences "contaminées », les activités humaines, les travaux de terrassement, les transports, etc...

Ainsi, sur notre agglomération, des espèces comme le mimosa, le yucca, le figuier de barbarie, l'herbe de la pampa, la griffe de sorcière, le chèvrefeuille du Japon sont des espèces végétales dites exotiques envahissantes. En effet, leur aire de répartition d'origine est située dans un autre pays et/ou continent.

Ce sont des plantes qui colonisent petit à petit les milieux naturels au détriment des espèces végétales naturelles et finissent par prendre leur place.

Des inventaires cartographiques et des opérations d’arrachages ou de confinement sont donc réalisés par la Direction de l’Environnement afin de déterminer et traités les surfaces impactées par ces espèces. Le but est de les retirer avant une colonisation irréversible et des impacts écologiques négatifs sur les espaces naturels et la biodiversité.

Ces actions d'arrachages sont souvent réalisées dans le cadre de chantiers participatifs, d'actions bénévoles, de journées organisées (Journées Mondiales des Zones Humides, Fête de la Nature), de travaux d’intérêt général.