Environnement, Biodiversité

Le saviez-vous ? : la laisse de mer n’est pas un déchet

Les bois, les troncs et les débris végétaux (feuilles, branches) échoués sur les plages de l’agglomération constituent ce qu’on appelle la laisse de mer.

Cette laisse de mer n’est pas un déchet, c’est un habitat naturel particulièrement riche et important pour l’écologie de la plage.

Les bois flottés et les débris végétaux sont sources d'abris et de nourriture pour de nombreux insectes et oiseaux, et une réserve de matière organique pour les plantes.
La laisse de mer est donc la base d’une chaîne alimentaire complexe pour la faune littorale et marine.

Elle participe également à la stabilisation du trait de côte face aux assauts de la mer et du vent, faisant office de barrière naturelle.

Une plage dépourvue de laisse de mer sera écologiquement pauvre et plus sensible à l’érosion éolienne et marine.

Afin de concilier cette richesse écologique et les enjeux socio-économiques littoraux de l’agglomération, certaines plages et calanques bénéficient d’un mode d'entretien dit raisonné. Le type de nettoyage (manuel, mécanique), et sa fréquence varient selon la période de l'année, les secteurs et les enjeux identifiés.