Environnement

Le saviez-vous ? : nourrir les animaux sauvages n’est pas bon pour leur santé

Retrouvez un mercredi sur deux notre nouvelle rubrique « Le saviez-vous » qui vise à donner des informations pratiques sur des domaines tels que l’environnement, l’économie, les travaux…

Les espaces naturels de la CAVEM offrent une grande diversité d’habitats pour les animaux sauvages. Certains habitants souhaitent leur venir en aide en les nourrissant comme par exemple en donnant du pain aux oiseaux. Et pourtant, dans la grande majorité des cas, ces aliments sont souvent inappropriés aux animaux sauvages. Le pain, surtout, ne contient ni les éléments nutritifs, ni les calories nécessaires à leur bonne santé. Le système digestif des animaux (surtout les oiseaux) n'est pas prévu pour digérer le gluten qui ne se trouve pas dans leur nourriture habituelle. Peu à peu, leur organisme s'affaiblit car il lui manque les éléments essentiels en vitamines, minéraux, et calcium ; ils peuvent alors développer des carences et une « cirrhose du foie ». De plus, le pain pollue l’eau et favorise le développement d’algues et de bactéries qui peuvent rendre les animaux malades, voire les tuer. Enfin, les nourrir artificiellement les rend dépendants et modifie inévitablement leur comportement. Ils vont, par exemple, avoir moins d’activité physique pour chercher leur alimentation. Certaines espèces seront favorisées au détriment d'autres perturbant ainsi la hiérarchie animale. Pour aider le service biodiversité de votre agglomération dans cette démarche de préservation des animaux sauvages, une des premières nécessités reste de ne pas nourrir les animaux sauvages.