Déchets

Questions à Charles Marchand, 9e Vice-Président de la CAVEM délégué aux travaux et aux déchets

© Michel Johner

Les travaux et les déchets sont deux compétences gérées par la CAVEM et qui sont au cœur du quotidien des habitants du territoire. La fluidification du trafic et la propreté urbaine font partie des principaux projets mis en œuvre. À la CAVEM, Charles Marchand pilote ces compétences. Présentation.

 

Monsieur le Vice-Président pouvez-vous nous présenter votre délégation ?
Je suis en charge des travaux, de la collecte des déchets et de la propreté. Pour les travaux, c’est assez large il y a la voirie, les bâtiments, l’existant et les futurs projets. Ma seconde compétence est assez vaste et comprend les déchèteries et la propreté urbaine sur certaines communes. On s’appuie sur les services en place à la CAVEM qui connaissent les dossiers et qui sont très compétents. Nous sommes là pour orienter les projets que le Président souhaite au cours de ce mandat.

 

Quels sont les points forts et les points d’amélioration dans ce domaine ?
Un des grands points forts est la compétence des services. Ils connaissent parfaitement le terrain et les sujets. Parmi les points à améliorer, il faut avoir une vision globale du territoire et travailler avec tout le monde. Seul nous ne faisons pas grand-chose, nous devons travailler avec l’ensembles des élus, les maires de chaque commune et les chefs de service de chaque ville. Chaque projet doit être pris en compte par tous, cela ne se limite pas à la CAVEM. La CAVEM est un outil pour l’ensemble du territoire. Quand il y a un projet chacun doit se l’approprier pour apporter sa pierre à l’édifice pour avoir cette vision globale pour répondre à l’attente des administrés.

 

Quelles réalisations envisagez-vous au cours de votre mandat ?
Un Vice-Président n’est pas seul, ce sont des projets communs sur lesquels nous travaillons ensemble. Un des projets forts est la construction d’un nouveau bâtiment administratif pour la CAVEM. Il faut que nos agents travaillent dans de bonnes conditions, mais aussi regrouper l’ensemble des services pour nos administrés afin qu’ils aient un point de référence.
Deuxièmement, nous sommes un territoire axé sur le tourisme, notre littoral est un point fort. Il faut travailler sur ce littoral et mettre en place une orientation pour rester compétitifs face aux autres bassins. Cela implique le réaménagement des bords de mer de Fréjus Saint-Raphaël.
Il y a également le projet du tracé alternatif pour fluidifier la circulation sur la RDN7. Ce projet concerne ma délégation mais aussi la compétence de protection contre les inondations. Il illustre le travail entre les Vice-Présidents pour mettre en place des actions.

Au niveau des déchets, plusieurs projets sont en cours. Nous avons signé l’acquisition d’un terrain pour agrandir la déchèterie de Roquebrune-sur-Argens. Il faudra harmoniser le mode de fonctionnement de chacune des déchèteries et permettre aux administrés d’aller dans la déchèterie de leur choix. Nous avons aussi des mesures à mettre en place par rapport aux différentes lois. Une des actions fortes de ce mandat, sera l’aboutissement du Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés. Il doit permettre d’identifier des actions à mener qui permettront de réduire la quantité de déchets du territoire. Cette réduction est impérative pour atteindre les objectifs fixés par le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets PACA et la Loi économie circulaire de 2020. Il est important de prendre conscience qu’en 2019 107 000 tonnes de déchets ménagers et assimilés ont été produites sur le territoire de la CAVEM. Cela représente 937 kilos par habitant. Pour atteindre les objectifs fixés par la loi, il est impératif de réduire drastiquement cette production en accentuant les efforts de prévention.