Institution

Questions à Josiane Chiodi, 13e Vice-Présidente déléguée aux finances et à la commande publique

© Ville de Saint-Raphaël – Patrice Texier

La CAVEM ambitionne de nombreux projets pour la durée de ce mandat avec pour préoccupation principale l’amélioration du service rendu à l’usager. Toutes ces réalisations sont inscrites au budget de l’agglomération. À la CAVEM, Josiane Chiodi gère cette délégation. Présentation.

 

Madame la Vice-Présidente pouvez-vous nous présenter vos délégations ?
Mon rôle est de rechercher des clés pour se moderniser et s'adapter aux évolutions sociétales. Nous devons proposer des services publics en phase avec les nouveaux modes de vie. Une méthode de stratégie et d'administration générale est mise en œuvre pour fonder le projet de territoire et le déployer de façon innovante et collaborative.

Les comptes des collectivités doivent à la fois permettre l'information des tiers et constituer un outil d'aide à la gestion qui consiste : à retracer tout au long de l'année l'exécution du budget, à fournir aux gestionnaires des informations nécessaires à d'éventuelles prises de décisions correctrices et à s'assurer du bon emploi des fonds.

Ces points généraux sont le socle de nos exigences pour mettre en place une stratégie concourant à l'amélioration du quotidien de chacun à travers des actions efficaces, maitrisées et ciblées.

 

Comment se composent les différents budgets de la CAVEM ?
Je rappelle que la Communauté d'Agglomération Var Esterel Méditerranée rassemble près de 115 000 habitants sur 350 km2. Elle comprend 29 parcs d'activités économiques qui regroupent près de 2 300 entreprises, 10 000 emplois...
La CAVEM se compose également de 25 champs d'action avec des compétences gérées par 240 agents pour 7 budgets dont le montant total de 2019 s'arrête à 161 millions d'euros attribués.

-          78 % de cette somme concernent le budget principal qui porte les ordures ménagères pour près de 40 millions d'euros de dépenses avec la collecte de plus de 1 200 tonnes de déchets dans 52 % sont valorisés, mais aussi sur les transports avec 8,5 millions d'euros de dépenses entre autres.

-          Le budget annexe de l'eau s'élève lui à 16 millions d'euros et concerne 45 réservoirs et près de 1 000 kilomètres de réseau pour fournir 12 millions de m3 d’eau.

-          Le budget annexe de l'assainissement s'élève à 19 millions d'euros pour 6 stations d'épuration, il traite 670 kilomètres de réseau et 14,8 millions de m3 d'eaux usées.

-          Viennent ensuite à moindre importance en valeur budgétaire à ce jour les budgets annexes des zones d'activités, du Capitou et de l'Office de Tourisme Intercommunal.

-          Enfin le petit dernier créé est celui de la GEMAPI. Petit mais qui deviendra grand, puisque la lutte contre les inondations est une préoccupation majeure pour la CAVEM avec par exemple, la protection du parc d'activités de la Palud, le barrage de l’Aspé et l'aménagement du système d’endiguement du Reyran.

 

Il est à noter que les principales recettes 2019 de la CAVEM qui viennent équilibrer le budget principal proviennent notamment de la taxe d'habitation pour 35,6 millions d’euros, de la taxe enlèvement des ordures ménagères pour 28,6 millions d'euros et de la Cotisation Foncière des Entreprises pour 16,6 millions d’euros.

Quelles réalisations envisagez-vous au cours de votre mandat ?
Le pacte de gouvernance voté par les conseillers communautaires est le fer de lance qui constitue l'ossature du programme politique présenté par cette nouvelle équipe pour la mandature et réside dans le fait d'opérer un certain nombre de choix fondamentaux en matière financière avec des réalisations ambitionnées en investissements nouveaux. En premier chef, la réalisation du siège de la CAVEM, le doublement de la RDN7, le projet du front de mer avec la création d'un transport propre, la protection contre les inondations, le développement de la formation, le développement durable et l'environnement axé sur le logement, le transport, l'énergie, le développement économique, les déchets, le tourisme, l'emploi sans oublier nos parcs d'activités où un vaste programme d'entretien et de remise à neuf est en cours.